Dans le cadre de l’initiative CRuHM, L’équipe de recherche en ressources en eau du bassin du Congo collabore avec le consortium d’institutions partenaires en Afrique subsaharienne et au Royaume-Uni, qui comprend les universités de Kinshasa (RDC), Dar es Salaam (Tanzanie), Rhodes (Afrique du Sud), Bristol et Leeds (Royaume-Uni).

L’objectif global de l’initiative CRuHM consiste à mener des recherches hydrauliques et hydrologiques à grande échelle sur les principaux biefs du fleuve Congo et de ses grands affluents afin de remédier au manque de connaissances et de compréhension de base, qui soutiennent les avantages socio-économiques en matière des services de ressources en eau tels que la navigation et l’hydroélectricité.

Grâce à cette initiative, un certain nombre d’équipements de terrain ont été acquis et sont actuellement utilisés pour des investigations à grande échelle sur le fleuve Congo. Les figures suivantes montrent différents équipements et comment ils sont utilisés lors des campagnes de terrain dans le Bassin du Congo. Le profileur de Courant Doppler (ADCP), le récepteur du système mondial de navigation par satellite (GNSS), le sonar et un canot opérationnel sont utilisés pour collecter diverses informations hydrauliques et hydrologiques. Le Système mondial de navigation par satellite (GNSS) utilisé pour mesurer des données d’altitude et de surface de l’eau (WSE) ainsi que le niveau maximum d’inondation. Un sonar (échosondeur) qui utilise un transducteur pour propager les ondes sonores dans l’eau et enregistrer le retour de ces ondes (l’écho) sur une surface solide (le lit de la rivière, le poisson ou les sédiments). Les caractéristiques de l’écho sont interprétées par un dispositif pour calculer la profondeur du lit de la rivière sous la surface de l’eau (la bathymétrie) et enregistrer l’imagerie des objets en mouvement dans l’eau.

Equipement