Contribution à la cartographie des inondations et l’évaluation de leurs impacts dans les sous-bassin versant non jaugés du fleuve Congo: cas du sous bassin versant de la Lukaya

Les inondations sont parmi les catastrophes naturelles qui occasionnent des pertes économiques, sociales et environnementales significatives. Au cours de la dernière décennie, elles sont devenues plus courantes, intenses et moins prévisibles souvent liées à des phénomènes météorologiques extrêmes.
L’analyse de données sur les événements extrêmes enregistrés à l’échelle du bassin du Congo montre que l’inondation est l’un des phénomènes le plus récurrent avec 40 % des cas enregistrés comparativement à d’autres événements extrêmes naturels. La rivière Lukaya est souvent sujette au dépassement de la capacité de son canal à drainer de l’eau. Cette étude a été menée sur le bassin versant de la Lukaya comprise entre la province du Kongo central et la ville province de Kinshasa.

Image_CRREBaC

Données et Méthodes

Les données climatiques et topographiques ont été recueillies à l’aide des techniques d’observation de terre. La donnée climatique majeure collectée était la précipitation de la source CHIRPS pour une période allant de 2007-2016. Cette donnée a été téléchargée sur le site: ftp://ftp.chg.ucsb.edu/pub/org/chg/products/CHIRPS2.0/global_daily/tifs/p05/. Le Modèle Numérique de Terrain (MNT) de N’djili de 30 mètres de résolution a été téléchargé sur le site (http://archive.is/vEtJx).

Conclusion

Les inondations sont des catastrophes naturelles très fréquentes dans le bassin du Congo, elles sont influencées par des phénomènes météorologiques, et aussi par des caractéristiques liées au type d’occupation de sol. Les résultats sur les caractéristiques morphométriques de bassin versant de la Lukaya et l’analyse de types d’occupation de sol ont montré que les inondations qu’a connu la cité de Kasangulu et partie avale du bassin de la Lukaya sont surtout influencées par les précipitations et la croissance démographique.

Par Eric K. Tshitende, Raphael M. Tshimanga, Pierre M. Kabuya, Rachel M. Mpunga, Martin T. Kabantu, Jules T. Beya, Fidèle M. Kasangadjo, Landry N. Nkaba, Jean-Felly K. Ngandu

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply