Organisation de la semaine de l’eau de la SADC du 27 au 29 avril 2015

Cette activité s’est déroulée sous l’égide du ministère de l’environnement et du développement durable du gouvernement de la RD Congo, organisée par le CB-HYDRONET et le Partenariat national de l’eau de la RD Congo et avait bénéficié d’un soutien technique et financier de la part de l’UKAID, de l’AID australienne, de la GIZ, du GWP / SA et de l’IPS. L’activité était initiée par le secrétariat exécutif de la SADC pour impliquer ses états membres dans l’élaboration du Plan Stratégique Régional IV. Cette activité comprenait deux activités parallèles dédiées aux jeunes professionnels de l’eau de la RDC et aux journalistes consacrés aux questions liées à l’eau. Le CBHYDRONET avait l’entière responsabilité de diriger le forum national des jeunes professionnels de l’eau qui a eu lieu le premier jour de la semaine de l’eau de la SADC.

Photo des participants à l’issue des assises

Les résultats

Le résumé des résultats de ce forum national des jeunes professionnels de l’eau se présente comme suit :

La vulgarisation du cadre politique et législatif de l’eau existant en RDC qui soutient l’engagement des jeunes. Ainsi la politique de l’eau est dévolue à la vision suivante :

Vision sur l’eau et la sécurité alimentaire: La RDC reconnaît l’importance de l’eau pour la production alimentaire et le développement économique ;

Vision sur la gestion de l’eau et des catastrophes: la RDC souscrit à la politique de gestion des inondations et des sécheresses, à la prévention de la dégradation de l’environnement, à l’entretien de l’eau potable;

 • Vision sur l’eau et l’approvisionnement en eau en milieu rural: la RDC veut amener à 60%, le nombre de personnes accédant à l’eau potable d’ici 2020, assurer la durabilité des sources d’eau viables définir le cadre d’intervention avec une définition claire des responsabilités à tous les niveaux opérationnels, établir un programme national d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour les zones rurales;

Vision sur l’eau et l’approvisionnement en eau et l’assainissement en milieu urbain: à cet égard, la RDC souscrit à un accès croissant à une qualité et à une quantité d’eau suffisante;

Vision sur l’eau et l’environnement: Reconnaissant les contraintes liées à la dégradation environnementale, la RDC entend préserver la pérennité de l’écosystème en adoptant des lois sur la gestion des ressources en eau, des réglementations sur la pollution et les rejets, le reboisement et la gestion des bases de données;

 • Vision sur l’eau et la navigation: La RDC reconnaît le développement du réseau de navigation comme un moyen d’échange et de développement socio-économique et culturel, car il s’informe à moindre coût.

Les caractéristiques de la politique de l’eau susmentionnée, conçues pour soutenir la participation des parties prenantes dans le secteur de l’eau en RDC comprennent: le principe d’équité, la coordination du secteur de l’eau, le renforcement des capacités et le développement des ressources humaines dans le secteur de l’eau.

Les recommandations

Les recommandations formulées pour développer un engagement efficace des jeunes en RDC étaient les suivantes:

 • Mener une évaluation des besoins à l’échelle du pays en vue d’élaborer une feuille de route des programmes d’action pour la jeunesse dans le secteur de l’eau ;

 • Soutenir le développement de politiques et de cadre juridique qui promeuvent spécifiquement l’engagement actif des jeunes dans le secteur de l’eau ainsi que relever les défis liés à cet engagement ;

• Développer et mettre en œuvre des programmes de renforcement des capacités qui ciblent les besoins et responsabilisent les jeunes professionnels de l’eau ;

Renforcer le rôle du réseau existant tel que CB-HYDRONET dans l’engagement, la participation et la coordination des jeunes professionnels de l’eau ;

Faciliter des réunions régulières dans le but de sensibiliser les jeunes ;

Soutenir les campagnes de sensibilisation et de sensibilisation à l’échelle du pays.

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply