Atelier d’échange d’informations sur les besoins de recherche et de renforcement des capacités en ressources en eau du bassin du Congo tenu à Kinshasa du 09 au 10 décembre 2013

Les objectifs poursuivis par cet atelier qui avait regroupé les professionnels, les chercheurs, les éducatrices, et autres parties prenantes œuvrant dans le secteur de l’eau du Bassin du Congo, étaient :

Identifier les principaux acteurs impliqués dans les activités de recherche et de renforcement des capacités en ressources en eau du Bassin du Congo, les domaines prioritaires d’intervention et les liens existants entre différents acteurs ;

Identifier les besoins et les défis liés à la mise en place des programmes de recherche et de renforcement des capacités en ressources en eau du bassin du Congo ;

Evaluer et identifier les approches et les moyens pour une mise en place effective des activités de renforcement des capacités dans le Bassin du Congo.

Les domaines thématiques explorés dans le cadre de cet atelier ont été axés sur la gestion de connaissance, le développement des capacités et le renforcement de partenariats ; et au total, 9 présentations orales avaient étaient faites en vue de:

  • Décrire l’état actuel des connaissances sur les ressources en eau du bassin du Congo et en ressortir les défis liés à la gestion durable,
  • Ressortir la problématique de la gestion des ressources en eau du bassin du Congo,
  • Ressortir les difficultés de la mise en œuvre de différents programmes de la gestion des ressources en eau du bassin du Congo,
  • Illustrer quelques approches actuellement applicables à la gestion des ressources en eau du bassin du Congo: des forces, des faiblesses et des opportunités.
  • Identifier les défis en termes de collecte des données et capacités humaines;
  • Identifier les mécanismes efficients de coordination et de mise en œuvre des programmes de recherche et de renforcement des capacités.
  • Identifier les moyens, les approches et opportunités de la mise en œuvre des activités de renforcement des capacités en gestion durable de l’eau;
  • Illustrer les approches utilisées pour la mise en œuvre de la GIRE.

L’état actuel du secteur des ressources en eau du bassin du Congo a été décrit (état des connaissances actuelles).
L’inventaire sur les institutions de gestion des ressources en eau, capacités disponibles, partenariats et programmes de recherche et de renforcement des capacités mis en œuvre.
L’identification des besoins de recherche et de renforcement des capacités en ressources en eau du Bassin du Congo.

En général, les recommandations ressorties des discussions avaient porté sur:

  • Une prise de conscience de tous les acteurs concernés notamment : les décideurs, les bailleurs des fonds, les chercheurs et les utilisateurs;
  • Un renforcement de collaboration entre tous ces acteurs de développement du secteur de l’eau;
  • Promouvoir les connaissances par les formations des cadres pour faciliter l’utilisation des données et la mise en application des connaissances acquises;
  • Amélioration de la communication et du partage de l’information entre les acteurs;
  • Générer une dynamique entre la recherche et le développement.

Un des grands thèmes abordés lors de cet atelier était le renforcement de partenariat, quelques-uns qui se sont fait remarqués sont démontrés dans la section en cours et la figure en dessous montre une illustration des logos de certains des partenaires tant au niveau national qu’international.
L’atelier a été soutenu financièrement par le Réseau International de Renforcement des Capacités en Gestion Durable de l’Eau « CAPNET UNDP ».

Les experts de l’IRD, Drs. Alain Laraque et Gil Mahe, en collaboration avec ceux de CB-HYDRONET ont assuré les aspects techniques de l’atelier.

L’Université de Kinshasa à travers la Faculté des Sciences Agronomiques a servi d’hôte de l’atelier et dix sept institutions impliquées dans le domaine des ressources en eau du bassin du Congo ont pris part à l’atelier; il s’agit de CBHYDRONET, CGEA, CNEAE, CICOS, CRGM, DRE/MECN, EEST, GIZ, GWP, INBTP, IRD, METTELSAT, MINAGRI, PNUE, REGIDESO, RVF.

Figure illustrant les logos des différents partenaires de CB-HYDRONET au niveau tant national qu’international

Environ 50 participants issus de 17 institutions et six nationalités avaient pris part à cet atelier. Les photos qui suivent illustrent plusieurs étapes d’évolution de l’atelier, et le tableau en bas représente la liste totale des participants.

About Author

Connect with Me:

Leave a Reply