Les défis stratégiques de gestion des ressources en eau du Bassin du Congo

Les défis stratégiques de gestion des ressources en eau du Bassin du Congo

Le Bassin du Congo offre des opportunités pour la production et la satisfaction de nombreux biens et services, dont l’agriculture et la sécurité alimentaire, la pêche, l’hydroélectricité, l’approvisionnement en eau, le transport et le maintien des écosystèmes aquatiques. Dans l’ensemble, le bassin a le potentiel de jouer un rôle de premier plan dans la coopération régionale en vue de réduire la pauvreté, tout en offrant des moyens de subsistance et des opportunités de revenus aux communautés. Le défi stratégique pour l’avenir est, par conséquent, celui de garantir l’eau en quantité et qualité suffisante en vue de satisfaire les demandes concurrentielles croissantes pour les besoins agricoles, commerciaux, domestiques, environnementaux, et industriels. Ce défi inclut également le maintien de l’utilisation optimale des services des ressources en eau dans le contexte du changement climatique.
Dans notre étude de 2016 sur les opportunités de recherche en hydrologie dans le Bassin du Congo (voir notre liste des publications ci-bas, ou visiter https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2016RG000517/full), nous avons proposé une série d’hypothèses de recherche qui correspondent à des questions majeures de la dynamique des ressources en eau dans ce bassin. Ces hypothèses concernent : la source de l’eau de la Cuvette Centrale et la façon dont cette eau quitte la zone humide, l’écoulement généré par les pluies historiques, le lien entre le changement climatique et la relation pluie-débit générée par la « ceinture de pluie tropicale », la déforestation et la production d’énergie hydroélectrique, ainsi que la quantité de carbone émise par les eaux du Congo. Cette étude a illustré des exemples d’un éventail des problèmes liés aux ressources en eau qui touchent pratiquement la région du bassin du Congo et pour lesquels des solutions scientifiques efficaces doivent être trouvées.

A ce jour, un consensus s’est dégagé des milieux scientifiques nationaux et internationaux sur les conséquences d’un transfert direct inter-bassins ; le bassin du Congo représentant un des poumons de l’humanité, la démarche est de le préserver et non le détruire. J’estime donc que les scientifiques congolais devraient sortir du binaire «Transférer vs Ne Pas Transférer » – mais plutôt se focaliser sur «La Stratégie de gestion durable du bassin du Congo». Cette stratégie devrait nous aider à éradiquer le paradoxe congolais de la gestion de l’eau : c’est qu’avec

  • un potentiel hydroélectrique de près de 100.000 MW, la région du bassin du Congo est la plus sombre de la planète, nous demeurons sans électricité et n’avons presque pas d’industries de transformation au regard des ressources naturelles renouvelables et non-renouvelles dont nous sommes dotées ;
  • près de 20000 km de voies navigables, la navigation sécurisée n’est pas garantie et on enregistre plus de 2000 cas de décès chaque année ;
  • un énorme potentiel en aquaculture et irrigation, nous continuons à importer la nourriture et ne sommes pas à mesure de contribuer à la réalisation des ODD en ce qui concerne la sécurité alimentaire ;
  • un volume annuel de plus de 1300 milliards de m3 d’eau douce déversée dans l’océan, l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement est un désastre ; et nous continuons à importer l’eau « Eau virtuelle » ;
  • son positionnement du deuxième bassin fluvial du monde après celui de l’Amazone, le bassin du Congo demeure le moins étudié du monde …

Telles sont les questions réelles de gestion des ressources en eau auxquelles nos populations attendent des réponses immédiates. Ce sont des questions pour lesquelles nous sollicitions l’attention des scientifiques, et du Gouvernement Congolais à soutenir les travaux de recherche. Nous les considérons prioritaires à la polémique actuelle « Transférons, Ne Transférons Pas ».

Cette position je l’ai défendue à la Présidence de la RDC en 2018, et à plusieurs occasions au Conseil Economique et Social, et aussi dans de nombreuses rencontres scientifiques internationales.

Dans l’optique de la stratégie susmentionnée, nous venons de mettre en place un Framework de classification des sous-bassins pour la prédiction hydrologique et la gestion des ressources en eau dans les bassins non-jaugés du Congo – un outil de gestion des ressources en eau (Sous Presse dans American Geophysique Union-AGU, voir la liste de nos publications ci-bas). Dans ce Framework, une approche multicritère (hydrologique, socio-économique et sociologique) est utilisée au partitionnement du bassin du Congo en 1740 sous-unités dont la plus petite est celle de la rivière Gombe (16,7 km2) et la plus large est celle du Lac Tanganyika (70.317 km2). Une approche de classification non supervisée est utilisée pour catégoriser les unités selon leurs caractéristiques physiographiques et climatiques homogènes.

Puisse que la question d’insuffisance de données continue à se poser, et ne pourrait être résolue dans les dix prochaines années, ce Framework va donc nous permettre de procéder à des analyses sur des régions selon leurs potentialités et aussi leur sensibilité aux perturbations naturelles et anthropiques (gage des pratiques rationnelles de conservation et gestion des ressources en eau). Mais aussi, elle nous orientera sur les efforts à fournir pour collecter de nouvelles informations nécessaires à la prise de décision dans la gestion du bassin du Congo.

Les scientifiques et les professionnels des ressources en eau devraient se préparer à entamer une nouvelle phase de travaux de terrain, modélisation et télédétection pour contribuer à alimenter ce Framework en informations voulues. D’où mon invitation à ne pas croiser les bras. Au niveau du Centre de Recherche en Ressources en Eau du bassin du Congo – CRREBaC, nous avons des doctorants qui avancent bien dans le développement de nouveaux outils adaptés aux éléments du contexte du bassin du Congo.
La question de gestion du bassin du Congo doit continuer à nous préoccuper au plus haut point. Merci à Tous de nous focaliser sur ce qui fait avancer notre nation.

Prof. Raphael Tshimanga

Ci-dessous quelques publications dont le Professeur Raphaël Tshimanga est Auteur ou Co-auteur, preuve de son engagement pour l’amélioration de connaissances et la promotion du bassin du Congo.

Articles à comité de lecture dans les revues à facteur d’impacts

+
  • Tshimanga, R.M., Bola, G.,  Kabuya, P., Nkaba, L., Neal, J., Hawker, L., Trigg A.M., Bates,P., Hughes, A.D.,  Hughes, Laraque, A., Woods, R., Wagener,, T., 2020. Towards a framework of catchment classification for hydrologic predictions and water resources management in the ungauged basin of the Congo River: An a priori approach. Under review: American Geophysical Union – AGU Willey .
  • Tshimanga, R.M., Trigg,A.M., Neal, J., Ndomba,P., Hughes, D.,  Carr, A,B., Kabuya, P.,  Bola,G.,  Mushi, A.C.,  Beya, J., Ngandu, F., Mokango, G., Mtalo, F.,  Bates, P., 2020.New measurements of Congo River water dynamics and sediment transport. Under review: American Geophysical Union – AGU Willey.
  • Carr, A.B., Trigg, M.A., Tshimanga, R.M., Borman, J.D., Smith, M.W. 2019. Greater Water Surface Variability Revealed by New Congo River Field Data: Implications for Satellite Altimetry Measurements of Large Rivers. Geophysical Research Letters https://doi.org/10.1029/2019GL083720
  • Mushi, C.A., Ndomba,P.M., Trigg, M.A., Tshimanga, R.M., Mtalo, F. 2019. Assessment of basin-scale soil erosion within the Congo River Basin: A review. Catena 178 (2019) 64–76. https://doi.org/10.1016/j.catena.2019.02.030
  • Beighley, E., Tshimanga, R.M., N’Kaya, M. G, 2019.  Establishing science campaigns in sub-Saharan Africa, Eos, 100, https://doi.org/10.1029/2019EO117249.
  • Kim, D., Lee, H., Laraque, A., Tshimanga, R.M., Yuan, T., Jung, H.C., Beighley, E., Chang, C. 2017. Mapping spatio-temporal water level variations over the central Congo River using PALSAR ScanSAR and Envisat altimetry data. International Journal of Remote Sensing, 2017 Vol. 38, No. 23, 7021–7040. https://doi.org/10.1080/01431161.2017.1371867
  • Yuan, T., Lee, H., Jung, H.C.,   Aierken, A., Beighley, E., Alsdorf, D., Tshimanga, R.M., Kim, D. 2017. Absolute water storages in the Congo River floodplains from integration of InSAR and satellite radar altimetry. Remote Sensing of Environment 201 (2017) 57–72.  http://dx.doi.org/10.1016/j.rse.2017.09.003.
  • Alsdorf, D., Beighley, E., Laraque, A., Lee, H., Tshimanga, R.M.,  O’Loughlin, F., Mahe, G., Dinga, B., Moukandi, G., Spencer, R.G.M. 2016. Opportunities for Hydrologic Research in the Congo Basin. Reviews of Geophycs, http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2016RG000517/full.
  • Tshimanga, R.M., Hughes, D.A., 2014. Basin-scale performance of a semidistributed rainfall-runoff model for hydrological predictions and water resources assessment of large rivers: The Congo River, Water Resour. Res., 50,doi:10.1002/2013WR014310
  • Hughes, D.A., Tshimanga, R.M., Sithabile, T., Tanner, J., 2013. Simulating Wetland Impacts on Streamflow in Southern Africa Using a Monthly Hydrological Model. Journal of Hydrological Processes DOI: 10.1002/hyp.9725
  • Tshimanga, R.M., Hughes, D.A., 2012. Climate change and impacts on the hydrology of the Congo Basin: the case of the northern sub-basins of the Oubangui and Sangha Rivers. Physics and Chemistry of the Earth 50–52 (2012) 72–83
  • Tshimanga, R.M., Hughes, D.A., Kapangaziwiri, E., 2011. Understanding hydrological processes and estimating model parameter values in large basins: The case of the Congo River Basin.  IAHS Publ.345: 17-22.
  • Tshimanga, R.M., Hughes, D.A., Kapangaziwiri, E., 2011. Initial calibration of a semi-distributed rainfall-runoff model for the Congo River Basin. Physics and Chemistry of the Earth 36: 14-15.
  • Hughes, D.A., Tshimanga, M.R., Sithabile, T., 2010. Simulating the hydrology and water resources of large rivers in southern Africa. Global Change-Facing Risks and Threats to Water Resources. IAHS Publ.340: 591-597, 2010.Tshimanga, R.M., Ndomba, P. M., 2008. Environmental water requirements rapid assessment (Downstream of the Hydropower Plant of Lower Kihansi), Nile Basin Water Engineering Scientific Magazine, Vol. 1, October 2008, 12-21.

Livres

+
  • Tshimanga, R.M., Alsdorf, D., Laraque, A., Hughes, D.A., Gulemvuga, G., Mahe, G., 2016. Hydrology of Large Rivers: the Congo River Basin. In Handbook of Applied Hydrology (Ed. Vijay Singh), ISBN:9780071835091, McGraw-Hill Education 2016
  • Tshimanga, R.M., Tshitenge, JM., Kabuya, P., Alsdorf, D., Mahe, G., Kibukusa , G., Lukanda V., 2016. A Regional Perceptive of Flood Forecasting and Disaster Management Systems for the Congo River Basin. In Flood Forecasting: A Global Persepective (Eds. Thomas E Adams and Thomas C. Pagano), ISBN: 978-0-12-801884-2, ELSEVIER.
  • Tshimanga, R.M., 2016. Water and food systems in the Congo rainforest. In Water and Food, A history of water, ser. 3, v. 3 (Eds. Terje, and Terje Oestigaard), ISBN: 9781780768717, I. B. Tauris 2016.
  • Tshimanga, R.M., 2009. The Congo Nile: Water Uses, Policies and Challenges, in the river nile in the post-colonial age, conflict and cooperation in the nile basin countries, I. B. Tauris & Company, Li. 2009.
  • Tshimanga, R.M., 2009. Traditional Systems of Water and Water Resources Management Along the Upper Congo River. In Water, Culture and Identity: Comparing Past and Present Traditions in the Nile Basin Region.  BRIC Press, Bergen, 2009, 272 pp. ISBN 978-82-7453-080-5.

Rapports Techniques

+
  • Tshimanga, R.M., 2017. Conception d’un Réseau Optimal de Suivi Hydrométéorologique et Climatique du Bassin Versant de Kasaï. Consultancy report, African Development Bank/ Ministry of Rural Development, No 140/PRISE-BAD/UEP/CN/SC/CI/PM/03/2018.
  • Tshimanga, R.M., 2017. Integrated Water Resources Management Plan for the Union of Comoros, Consultancy report, UNOPS. Contract No: 72841-P65506-L0-00.
  • Tshimanga, R.M., 2016. National IWRM Road Map for the Union of Comoros. Consultancy report submitted to UNOPS. Contract No: 72841-P62241-00.
  • Tshimanga, R.M., 2015. Integrated Watershed Management Plan for the Mutsamudu River, Anjouan, Comoros. Consultancy reprt, UNOPS. 2015/llCA-SP/58303/UNOPS.
  • Tshimanga, R.M., 2015. Water Resources Assessment of the Mutsamudu Watershed. Consultancy, UNOPS. 2015/llCA-SP/58303/UNOPS.
  • Tshimanga, R.M., 2015.  Development of a Water Evaluation And Planning (WEAP) model for the Congo River Basin. Contribution report submitted for the World Bank Project on Enhancing the Resilience of African Infrastructures to Climate Changes https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/21875.
  • Tshimanga, R.M., 2012. Mid-Term Evaluation of the UNDP/GEF Project on Partnership Interventions for the Implementation of the Strategic Action Programme for Lake Tanganyika. Consultancy report, UNOPS. UNOPS contract No.2011/LICA-SP/26296.
  • Tshimanga, R.M., 2008. The Status of IWRM Implementation in the Democratic Republic of Congo. Consultancy report submitted to the Nile Basin Initiative for the study of assessment of the level of IWRM implementation in the Nile region. UNOPS contract No. CA-ATP-07/008.
  • Tshimanga, R.M., 2007. Capacity Building Actions in Groundwater Management Issues as an Aspect of IWRM for the Democratic Republic of Congo.  Findings of a regional study for the six counties of Nile basin region (Burundi, DRCongo, Ethiopia, Rwanda, Sudan and Uganda). Capnet, UNDP, BGR.https://www.bgs.ac.uk/africaGroundwaterAtlas/atlas.cfc?method=ViewDetails&id=AGLA004021

Présentations aux conférences scientifiques internationales

+
September 2018:Towards a Framework of Catchment Classification for Hydrological Predictions and Water Resources Management in Ungauged Basins of the Congo River. AGU Chapman Conference, 25-27 Sept.2018, Washington DC, USA. https://agu.confex.com/agu/18chapman4/meetingapp.cgi/Paper/342139.
September 2018:Quantifying Water Resources Availability and Assessing Water Use Scenarios for the Congo River Basin. AGU Chapman Conference, 25-27 Sept.2018, Washington DC, USA.
https://agu.confex.com/agu/18chapman4/meetingapp.cgi/Paper/343165
September 2018:Strengthening research capacity for improved water resources management in the Congo basin: the case of the Congo Basin Water Resources Research Center – CRREBaC. AGU Chapman Conference, 25-27 Sept.2018, Washington DC, USA.
https://agu.confex.com/agu/18chapman4/meetingapp.cgi/Paper/471864
May 2018:Potential of Accoustic Doppler Technology for Large Scale in-situ Measurements of the Congo River. 3rd International Conference on African Large River Basin Hydrology (ICALRBH). Algeria.
Octobre 2012: An a priori Approach to Model Parameter Estimation and Uncertainty Analysis in Large Catchments of the Congo River Basin. 90th IAHS-PUB decade, Delft, The Netherlands.
Octobre 2012:Assessing the Potential Use of Regional Flow Duration Curves for Hydrological Predictions in Large Catchments of the Congo River Basin. 16th SANCHIAS Symposium. Pretoria, RSA 2012.
Septembre 2012:Climate Change and Impacts on the Hydrology of the Congo Basin. Atelier sur “Socio-economic Consequences of Climate Change in Sub-Equatorial Africa”. Atelier de dissemination organisee par l’Univerite d’Oslo, Univerisite de Malawi et le ministere de l’environment et changement climatiue de Malawi. Malawi, 2012.
Octobre 2011:On Perceptual Model for Informed Modelling Decision in Large River Basin. The Case of the Congo Basin. 15th SANCHIAS Symposium. Grahamstown, RSA 2012.
Septembre 2011:Atelier Régional sur le Changement Climatique et la Pêche dans les Pays de Grands Lacs. Autorite de Lac Tanganyika. Nairobi 2012.
Juillet 2011:Understanding hydrological processes and estimating model parameter values in large basins: The case of the Congo River Basin. 25th Symposium de l’Union Internationale pour la Géodésie et Géophysique, Melbourne, Australie 2011.
Octobre 2010Initial calibration of the Pitman rainfall-runoff model for the Congo River Basin. Waternet Symposium, Victoria Falls, Zimbabwe 2012.
Novembre 2008Environmental Water Requirements in the context of competing uses: proceedings of the Nile Basin Development Forum, November 2008, Khartoum, Sudan.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like