Formation des formateurs sur les questions du genre et l’éthique de recherche

Formation des formateurs sur les questions du genre et l’éthique de recherche

- in Activités CEMiC
0
0

L’atelier de renforcement des capacités des acteurs du Projet sur l’intégration de la dimension Genre et Sécurité de l’eau dans les activités du projet a été organisé lors de l’atelier du lancement officiel du projet. Cette formation, animée conjointement par Madame Gany Fazila et Madame Odinukwe Nkechi avec la participation de l’expertise locale sur le genre et
questions sociales a permis de faciliter la prise en compte de ladite dimension dans la mise en œuvre du projet. Pendant cette activité, les responsabilités des différents acteurs clés ont été présentées et analysées suivant les objectifs spécifiques, les activités, les outcomes et outputs du projet.

Il y a lieu de noter que l’aspect de la prise en compte du genre dans le Projet se développera au fur et à mesure avec l’amélioration de la curiosité des équipes de recherche sur les questions sensibles au genre. La formation a suscité un intérêt particulier chez les étudiants de maîtrise qui, comme souligné dans le cadre logique du Projet, seront responsables de la
conduite des activités de terrain. Pour permettre aux apprenants d’intégrer le genre dans la méthodologie de la recherche, les cinq objectifs du Projet ont été analysés pour déterminer les domaines de changement. Il est apparu clairement au cours des discussions de groupe que le changement devait être axé sur la sensibilisation des femmes sur les questions du genre en partant de l’hypothèse que cela changerait la situation de cette catégorie vulnérable dans le Bassin du Congo en ce qui concerne les migrations et les conflits liés au changement climatique.

La discussion et les activités attractives ont illustré la nécessité d’une discussion plus approfondie, en particulier avec les apprenants de maîtrise, qui sont enthousiastes et curieux. Cependant, l’aspect de la langue est resté un défi pour établir une bonne compréhension des principaux concepts autour du genre, la communication lors de la formation étant faite en Anglais comme souligné dans le Rapport de l’atelier de formation des formateurs sur les questions du genre et l’éthique de recherche. D’où la pertinence de solliciter l’expertise locale sur le genre et questions sociales.

About the author

neo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

Renforcer les résultats de la recherche sur le changement climatique en matière d’égalité de Genre : 1er Atelier d’apprentissage entre pairs

Il s’est tenu à Nairobi au Kenya, du